Article Invité : Myriam #L’Écho Positif

Myriam et son projet : L’écho Positif

Un projet qui me tenait à cœur enfin terminé, vous faire découvrir Myriam et « L’Echo Positif ». Le lien avec moi ? Elle nous permet de voir le monde avec des lunettes à deux filtres (un gris, un rose). C’est ça l’équilibre. C’est ça aussi notre monde: oui, il va mal, mais pas que. Des gens, beaucoup de gens œuvrent pour l’améliorer. Des gens comme elle, comme toi et moi, qui posent chaque jour des actions. Il est bien de se le rappeler, et redevenir acteur de nos vies et de notre monde.

Myriam m’avait contacté il y a quelques temps pour me glisser son lien. J’ai trouvé son projet génial, mais j’avais envie d’en savoir plus, alors plutôt que de se livrer en off, elle a gentiment accepté de se livrer ici et nous en dire plus sur elle, ce qui l’anime et le pourquoi de L’écho Positif.

Voici ses mots:

Je m’appelle Myriam, j’ai 23 ans et j’habite Paris. Il y a quelques mois je me suis lancée dans un tout nouveau projet. Il me tient extrêmement à cœur !

J’ai ouvert une chaîne YouTube. Mais je n’y parle pas de beauté, je ne fais pas d’humour et je ne raconte pas ma vie. Ce lieu paisible et sans mauvaises ondes se nomme L’Echo Positif.

J’ai décidé chaque semaine de venir avec un thème précis, comme l’anorexie ou la pollution, de donner des solutions pour, soit comprendre sa maladie quand on est anorexique, soit réduire sa pollution.

C’est comme un petit journal, sauf que tout se passe en vidéo. Si j’ai décidé de me lancer dans cette aventure, c’est parce que l’idée de traiter des projets et de l’actualité solidaire me tentait bien. Il existe de jolies revues de ce type outre-Manche et outre-Atlantique comme « APlus » ou encore « Positive News ».

En France aussi, quelques sites parlent de ce qui est positif mais il n’y avait encore jamais eu de chaîne YouTube. Et croyez-moi, avant de me lancer j’ai cherché pour trouver de l’inspiration.

Pourquoi me lancer sur YouTube? J’ai fait des études de journalisme et j’ai toujours voulu travailler à la télévision. L’image vaut 1 000 mots et pour moi cet adage est réel. J’adore mettre en image des histoires, des anecdotes, des informations. C’est donc tout naturellement que la plateforme de vidéo était la bonne.

Pourquoi me lancer dans un magazine positif vidéo ? Comme précisé précédemment, j’ai une formation de journaliste. Je l’ai terminée en septembre 2016. J’ai eu la chance de trouver un poste, chose très très rare, à la sortie de mon école. Dans ce média, je ne traite pas d’actualités positives et solidaires, je suis spécialisée dans un tout autre thème, qui m’intéresse énormément aussi.

Mais à force de parler avec mes collègues ou mes amis, je me suis rendue compte d’une chose: tout le monde connait les horreurs qui se passent aux 4 coins du monde, et encore, on ne doit pas tout savoir, mais personne ne connaît un projet qui peut être bénéfique à l’être humain ou à la planète. Pourtant, dans les médias traditionnels, il y a quand même chaque jour des histoires centrées sur l’humain et les solutions qu’il met en place. Seulement par habitude, peut-être, nous ne retenons que ce qui va mal. Pendant quelques semaines, j’ai donc lu tous les matins ces médias diffusant des bonnes nouvelles. Puis un soir en rentrant du travail, je me suis dit «mais vas-y lance toi sur YouTube», apportes toi aussi ton lot de bonnes ondes et de bonnes nouvelles.

Je crois dur comme fer que lorsque l’on se focalise sur ce qui va bien, on se sent mieux. On arrête de se plaindre, on arrête de penser à ces choses malsaines qui peuvent nous trotter dans la tête et on se focalise seulement sur les bonnes expériences de notre journée. Si tu t’intéresses à ce qui va bien dans le monde, tu te rends compte qu’il y a des milliers d’histoires à raconter et des milliers de solutions à relayer pour résoudre nos petits problèmes. Seulement, il n’y a pas encore assez de plateformes qui les mettent en avant.

Je t’invite donc à découvrir ma chaîne YouTube et à la partager à tes connaissances.

Myriam

Voilà, tu comprends mieux pourquoi cet article me tenait à cœur, pourquoi Myriam m’a touchée. Si toi aussi c’est le genre de projet que tu as envie de soutenir, suis sa chaîne L’écho Positif . Tu peux aussi la suivre sur Twitter : @lecho_positif et faire tourner bien sûr (c’est gratuit) ! Tu verras dans ces vidéos, bien que certains sujets traités puissent être lourds, le ton reste léger, tout comme elle le dit c’est « une zone paisible et sans mauvaises ondes ».

Un exemple ? Voici une de ses dernières vidéos: Loin d’être moralisatrice, elle te propose des solutions (c’est ce que j’aime chez elle)

 

C’est en posant ce genre de petits gestes, que les choses évoluent, pas à pas. 

En attendant, fais circuler, si ce n’est pas toi qui est intéressé, cela peut être quelqu’un de ton réseau…

PS. Si toi aussi tu as envie d’écrire un article invité, tu sais que c’est possible et que j’adore ça, alors écris moi via la page contact qui va bien, et nous verrons ensemble ce qu’on peut faire 🙂

Pour partager ton avis, ton ressenti...c'est ici !

%d blogueurs aiment cette page :